Marina Berts

Du sens dans la vie et la vie dans tous les sens!

Test de personnalité et haut potentiel

En tant que personne à haut potentiel, j’ai toujours eu beaucoup de peine à répondre aux questions binaires comme le propose les tests de personnalité comme par exemple le test MBTI (Indicateur Typologique de Myers-Briggs). Pour moi, la réponse dépend du contexte, des gens, des situations, de mon humeur, de mes intérêts. Par conséquent, si je dois répondre à une question comme ‘Est-ce que vous vous ressourcez en rencontrant beaucoup de monde?’ je ne sais pas quoi répondre. Oui, en principe j’adore être ensemble avec des gens, des gens qui me comprennent et qui sont rapides, comme moi, des personnes bienveillantes avec qui je partage quelque chose, des personnes qui sont curieuses de savoir qui je suis, ce que je fais, ce que je pense et qui m’incluent dans leur groupe. Dans ce cas, je me ressource. Par contre, si je me retrouve avec des personnes qui ne sont pas curieuses d’en apprendre plus sur moi, qui ne s’adressent pas à moi de manière spontanée malgré mes efforts de prise de contact et qui détectent que je ne comporte aucun intérêt pour elles à travers mon statut professionnel ou mon nom de famille, je dois avouer que je m’ennuie énormément et que je préfère rester chez moi lire un bon livre.

Ce qui m’interpelle avec le test MBTI, c’est l’historique du test, les énoncés des types de personnalités et finalement les questions binaires. Premièrement, l’historique de ce test ne me convainc pas entièrement. Les créatrices du test, Mesdames Myers et Briggs, se sont apparemment basées sur les théories de Carl Jung, qui lui-même a avoué que ces théories n’ont jamais été mises en pratique. D’après ce que j’ai compris, lui-même a pris de la distance par rapport à certaines de ces théories. Pour leur ‘recherche’, ces dames se sont basées sur un échantillon d’écoliers qu’elles ont suivi pendant un lapse de temps relativement long (une douzaine d’années). Chaque année, elles faisaient passer un test aux enfants, pour finalement mettre les résultats en corrélation avec leur succès professionnel une fois l’âge adulte atteint. Les résultats de Mesdames Myers et Briggs dessinent 16 types de personnalités. Je n’ai cependant pas trouvé d’information sur les écoles où ces dames avaient travaillé, ni sur l’échantillon d’enfants testés. De combien de personnes s’agissait-il? C’étaient des écoles privées ou publiques? C’étaient des garçons ou des filles, ou les deux? Comment les questions ont-elles été élaborées et par qui? Comment se déroulaient les tests? Les questions étaient-elles toujours binaires déjà au début? Comment les résultats ont-ils été calculés et comparés année après année? Comment être sûr que les préjugés propres à Mesdames Myers et Briggs n’ont pas joué un rôle important dans les résultats? Est-ce que dans les groupes d’enfants testés, il n’y avait que des jeunes à haut potentiel, que des jeunes non-hp ou est-ce que les classes étaient mixtes? Est-ce que le haut potentiel était déjà mesurable à l’époque (début du XXe siècle)? Je pourrais encore continuer avec toute une série de question, mais je pense que mes questions sont suffisamment claires. 

Ensuite, il y a les énoncés des types de personnalités. J’ai été identifiée en tant que INFJ, et l’énoncé que j’ai reçu est formulé en termes très généraux et flous. J’ai lu les descriptifs des autres types de personnalités, et je me reconnais en plus (et même parfois mieux) dans les types INFP, ENFP, INTJ, INTP et ENTP. Donc si je refaisais le test, peut-être que je tomberais dans un autre type de personnalité? Je prends un exemple: mon type de personnalité n’aime apparemment pas les détails. Et pourtant, en tant que brodeuse d’art, je peux passer des heures, même des jours, à fignoler des petits détails d’une oeuvre artistique. Dans l’énoncé de ma personnalité, je retrouve aussi des incohérences flagrantes que je ne comprends absolument pas. Le descriptif mentionne que les INFJ mettent beaucoup d’importance sur l’ordre dans leur monde extérieur. Et pourtant, plus loin dans le texte, il est dit que les INFJ ont confiance en leur instinct et intuition, ce qui peut produire un conflit entre le monde intérieur et extérieur, résultant dans une désorganisation, par exemple un bureau en désordre. Là, je dois dire que je ne comprends vraiment pas. Je suis organisée, mais pas vraiment puisque très intuitive et désordrée! 

Finalement, les questions du test sont toujours binaires : il faut impérativement choisir l’une des deux solutions proposées. Il n’y a pas de place pour des variations, ni pour un contexte, et il m’est parfois impossible de faire un choix aussi simpliste. En plus, pour moi, les mots ont des couleurs, des sons, des habits et des formes différents, une signification cachée que moi seule vois. Si je dois choisir entre deux mots, disons entre ‘analytique’ et ‘chaotique’, je choisirais le 2e. Pas forcément parce que le mot me correspond mieux, mais parce qu’en le regardant, il me vient tout en rondeur, il est rouge et chaud, il représente le chiffre 6 pour moi et que j’aime bien ce chiffre. ‘Analytique’, par contre, est un 1, le mot est une montagne froide et austère, dans des tons bleus clairs, et il a des pointes qui ressortent et me font mal. Je vais bien entendu choisir le mot selon mes préférences, cependant pas forcément selon le sens du mot mais selon ce que signifie le mot pour moi, dans toute sa complexité. Mais comment choisir entre deux mots qui me font mal et que je n’aime pas? Ou entre deux mots qui me parlent tout autant les deux? Le choix est difficile. Si l’on me demande de choisir entre deux plats au restaurant, l’un un steak de foie a la plancha et l’autre un ragoût d’agneau au romarin, je vais dire ‘beurk’ aux deux. Je n’aime ni le foie, ni l’agneau, ni le romarin. Mais entre une ratatouille et un steak de cheval, comment choisir? J’aime les deux, et mon choix dépendra notamment du contexte (saison, lieu, restaurant, compagnie…) ainsi que de mon  humeur et mon état (difficultés à digérer, repas de midi ou soir, ma faim…).

Je devrais aussi mentionner que le prix des tests de personnalité est élevé, ce qui les rendent très crédibles aux yeux de beaucoup de personnes, notamment les managers en entreprise qui y ont souvent recours. Bien entendu, des tests de ce genre peuvent indiquer certaines tendances. Il est cependant impossible de savoir si le.la candidat.e a été entièrement honnête en répondant aux questions. Personnellement, je vois tout de suite dans la question binaire quel est le résultat recherché. Si je souhaite donner une image de moi d’extravertie pure et dure, ayant de l’entregent et adorant le small talk, je peux tout simplement mentir en répondant aux questions. Rien de plus facile!

En tant que personne hp, je sens donc que je ne peux pas faire confiance à un test de personnalité pour les raisons suivantes :

  1. Les tests tests de personnalité ne prennent pas en compte les particularités des personnes surdouées
  2. Les questions sont exclusivement binaires et ne présentent aucun contexte ni variation, pourtant très importants pour les personnes hp
  3. Les descriptifs des personnalités différentes sont floues, contradictoires et peu crédibles, ressemblant plutôt à l’horoscope du Matin Dimanche parce qu’apparemment rédigés de manière arbitraire, sans logique connue ni scientifiquement prouvée
  4.  Il est impossible de savoir si le.la candidat.e a répondu avec franchise et sincérité à toutes les questions, celles-ci étant relativement prévisibles et pouvant donc être déjouées
  5. Selon les dernières recherches scientifiques, la personnalité peut changer avec les expériences de vie, ce qui prouverait que la notion de personnalité n’est pas statique et ne prouve rien du tout

 

Pour conclure, il me semble que ce genre de test sert principalement à enrichir certaines entreprises sur le dos de gens crédules qui se fient plus à un bout de papier avec le résultat d’un test plutôt qu’à leur propre connaissance d’eux-même ou de la découverte de la personne qu’ils ont en face d’eux. Le coaching holistique vous offre de bien plus grandes possibilités de vous découvrir et de comprendre comment vous réagissez. En plus, il vous proposera des moyens d’aller vers un changement important dans votre développement personnel au fil des années, ce qu’un simple bout de papier ne fera jamais.

 

Sources et lectures:

OPP

Les Sceptiques du Québec

Romeo Vitelli sur le changement dans nos personnalités

EconomieMatin

The Guardian

Sofia University (article sur Carl Jung)

Suivez-moi!

2 thoughts on “Test de personnalité et haut potentiel

    1. Bonjour à vous,
      Merci beaucoup pour votre commentaire qui me fait très plaisir. Les questions de personnalité sont en effet très intéressantes. Parfois, les désignations ‘introverti’ et ‘extraverti’ peuvent nous induire en erreur. Certaines personnes hp peuvent être des extraverties mais nécessitant un long moment de récupération d’énergie principalement dû à leur hypersensibilité. Ces personnes ont beaucoup de plaisir à côtoyer d’autres personnes et se ressourcent parmi leurs ami.e.s. Par contre, d’autres éléments comme notamment le bruit, les odeurs, les mouvements peuvent les épuiser. A partir de cela, il est donc facile de dire que ces personnes sont introverties, ce qui n’est pas tout à fait vrai!
      Bonne continuation à vous, et merci encore pour votre lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le hautDéfiler vers le haut