Marina Berts

Coach avec approche holistique, formatrice et conseillère

Les yeux qui brillent!

L’autre jour, je rentrais à Lausanne en métro. Il n’y avait pas beaucoup de passagers. Les gens entraient et sortaient tranquillement, sans stress. La plupart avaient la tête baissée sur leurs natels et étaient profondément concentrés, probablement sur Facebook, Snapchat, WhatsApp ou encore sur d’autres réseaux sociaux. J’adore les gares, les trains, les aéroports, les transports publics, bref, chaque occasion qui m’est donnée de contempler les personnes qui m’entourent. Regarder les gens autour de moi me donne plein d’idées. Ca me permet aussi de déconnecter de la réalité de ma vie pour imaginer celle des autres. Je me pose beaucoup de questions par rapport à la vie des autres : ah, cette personne porte un appareil auditif, quelles peuvent être ses difficultés dans la vie quotidienne? Ah, cette autre personne envoie des messages à toute vitesse, est-elle en train de communiquer avec un.e ami.e ou avec quelqu’un de sa famille? Et cette personne-là, le sourire lui manque, quelle mauvaise nouvelle a-t-elle dû accueillir? C’est rare que les gens échangent des regards, encore moins des sourires, et je trouve cela dommage.

Arrivant à l’arrêt de la Bourdonnette, le métro a ralenti avant de s’arrêter complètement. Je l’ai tout de suite repérée, cette petite fille de 4 ans à peu près, accompagnée d’un jeune homme qui était peut-être son père ou son grand-frère. Elle frétillait sur le quai du métro, tendait déjà le bras pour appuyer sur le bouton d’ouverture des portes. Et à ce moment-là, j’ai capté toute cette lumière si particulière dans ses yeux, une lumière que je vois si rarement. La lumière de la première découverte de quelque chose de passionnant. La lumière de la curiosité simple, positive et naturelle. C’est une belle lumière, une lumière que nous perdons au fur et à mesure que nous nous accoutumons à la routine et peut-être à une certaine indifférence ou même désillusion.

La petite fille sur le quai de métro, yeux brillants et bras tendu, a appuye sur le bouton de la porte et ôh magie! la porte s’est ouverte, comme celle de la caverne d’Ali-Baba. Le regard de cet enfant, rempli de joie et d’émerveillement devant l’ouverture de cette porte m’a tellement touché que j’ai eu envie de pleurer de joie. La magie de cet événement était visible sur le visage de cet enfant. Un véritable émerveillement. La petite est entrée dans la rame, tout en tenant bien son papa par la main, comme si elle entrait dans un lieu secret, mystérieux et en même temps un peu dangereux. Son regard était là, sur les gens, sur les sièges, sur les panneaux de publicité, sur la scène entière de passagers dans un métro, et elle avait le sourire aux lèvres. Son regard brillait de mille étoiles et rayonnait de la confiance et de la fierté. Son papa et elle se sont installés sur deux strapontins et il a placé son bras autour des épaules de cette petite voyageuse qui avait l’air fascinée par ce qui se passait autour d’elle. Ce moment avait en effet l’air d’être un événement tout à fait extraordinaire pour cette petite fille au regard curieux. Tout son être semblait dire ‘Regardez-moi, j’ai appuyé sur le bouton et me voici!’. Et ça m’a frappé – c’était peut-être la première fois qu’elle se trouvait dans un métro?

Cet épisode est resté gravé dans ma mémoire. En effet, cette scène m’a parue extraordinairement belle. L’émerveillement par rapport aux choses du quotidien me paraît si lointain, et pourtant, ne serait-il pas merveilleux de pouvoir ressentir cela plus souvent dans nos vies? Nous nous plaignons souvent, parfois trop, de tout et n’importe quoi – la météo, les bus pleins à craquer, le retard des trains, nos voisins qui font du bruit, les membres de notre famille qui ne comprennent rien, le collègue qui est un idiot, et ainsi de suite. La routine qui nous plombe, n’est-ce pas?

Alors sortons de notre zone de confort et regardons notre entourage et nos routines avec de nouveaux yeux. Les yeux d’une petite fille qui découvre tout, pour qui tout est nouveau et magique. Oui, nous devons nous lever chaque matin, mais notre santé nous le permet et c’est magique d’être en bonne santé et d’aller bosser. Oui, nous sommes très serrés dans le bus, mais cela nous donne l’occasion de dire un gentil mot à la personne à côté de nous qui subit la même chose  et de lui offrir un sourire. Oui, le train est en retard et je grelote sur le quai parce que le vent est froid. Mais il y a un train, et je n’ai qu’à mieux m’habiller la prochaine fois, pour rester au chaud, même sur le quai de gare un jour d’hiver. Et n’est-ce pas merveilleux de pouvoir peser sur un bouton pour faire ouvrir une porte?

Ralentissons donc un peu pour découvrir quels sont les boutons qui font briller nos yeux! Nous nous approchons de Noël, et nombreuses sont les personnes qui me disent que ‘Noël, c’est pour les enfants’. Oui, en effet, Noël c’est pour les enfants, parce que nous avons perdu l’habitude de pouvoir nous émerveiller, de trouver la magie dans un geste quotidien ou récurrent. Donc ralentissons, devenons conscient.e.s du fait que nous aussi, nous pouvons retrouver une curiosité simple et un peu naïve, perdue avec le temps. C’est presque trop simple – regardons notre vie, nos routines, nos gestes et nos actes avec fraîcheur et curiosité. Retrouvons un tout petit peu de magie dans nos vies en ne prenant pas pour acquis les gestes du quotidien. A ce moment-là, la magie du bouton que nous appuyons reviendra!

Suivez-moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll UpScroll Up