Marina Berts

Coach avec approche holistique, formatrice et conseillère

La multipotentialité ou la difficulté de choisir

Actuellement, je me pose beaucoup de questions sur la multipotentialité. En effet, depuis que je me suis lancée en tant que coach professionnelle, je reçois régulièrement de jeunes personnes qui sont au début de leurs carrières professionnelles et qui pédalent dans la semoule. Après une première expérience professionnelle pas forcément toujours heureuse, ces personnes se sentent perdues et ne savent pas quel chemin emprunter dans l’avenir. Ils et elles se retrouvent souvent à faire un travail dans une entreprise avec laquelle ils.elles ne partagent pas du tout les valeurs, et cela leur pose un véritable problème. Parfois, il y a carrément un burn-out ou une dépression qui les hante et les tracasse. Et vous savez quoi? Je me reconnais tellement bien dans ces situations.

Une personne multipotentielle est une personne qui s’intéresse à plusieurs domaines différents et qui est capable de créer  des liens et des ponts entre ces domaines. Elle est donc plutôt une généraliste qu’une spécialiste. Malheureusement, et je le lis à maintes reprises sur le net, nous vivons dans une société qui ne valorise pas les généralistes, surtout sur le marché de l’emploi. Depuis notre plus tendre enfance, notre entourage nous demande de choisir UNE carrière, UNE chose. « Que feras-tu lorsque tu seras grand.e? » est une question qui revient constamment dans nos vies. Lorsque j’avais 7 ans, je voulais être danseuse. A 11 ans, je voulais être fleuriste, à 15 ans, je voulais être actrice ou chanteuse d’opéra. Soudain à 19 ans, lorsque j’ai dû choisir une orientation, je ne savais plus. Je ne pouvais pas choisir, parce que choisir signifiait ne faire qu’une chose et exclure tout le reste, ce qui m’était impossible.

Et c’est bien cela dont il s’agit. De CHOISIR. Pour une personne multipotentielle, ce choix est extrêmement difficile à faire, justement parce qu’elle a besoin d’évoluer dans beaucoup de domaines différents pour être efficace, créative et productive. Souvent, la personne multipotentielle commence des études et change de cap après quelques temps. Pareil pour les jobs : elle travaille une année ou deux en entreprise, change de place de travail parce qu’elle s’ennuie et se dirige dans le meilleur des cas vers tout autre chose. Les réactions ne se font pas attendre. « Tu changes tout le temps, tu ne peux pas te fixer, une fois pour toutes? » ou encore « Mais tu étais bien dans ton job, tu avais un bon salaire, de belles perspectives de promotion! ». C’est clair, la personne multipotentielle avait peut-être tout cela et pourtant, cela ne lui correspond et ne la satisfait pas. Elle a besoin d’autres choses et n’arrive que difficilement de suivre le même chemin que les autres pour une simple raison : elle a véritablement besoin de combiner des domaines différents et d’évoluer dans le changement, notamment dans sa vie professionnelle. C’est bien cela dans quoi elle trouvera du sens. La faire bosser avec des tâches répétitives ou lui demande de faire des choses qui vont à l’encontre de ses convictions ou ses valeurs, c’est une réelle tragédie pour la personne multipotentielle.

Lorsque j’avais 19 ans en 1982, je n’ai pas eu de soutien dans mes choix, et je suis tombée dans une filière tout à fait par hasard, ce qui n’est pas la meilleure des solutions lorsqu’on choisit son métier futur (ou ses métiers au pluriel!). Ne sachant pas quelle formation débuter, je suis partie en Angleterre en tant que fille au-pair pendant une année. Donc quoi de plus naturel que d’étudier l’anglais par la suite, puis le français et les langues scandinaves qui me sont également proches? C’est ce que j’ai fait, et ce Master en langues et littératures m’a ravi. J’ai appris tant de choses nouvelles! Par contre, mes études ne m’ont pas beaucoup servi sur le plan professionnel. Tout le monde me disait « Avec toutes les langues que tu parles, tu trouveras facilement un job », ce qui n’a pas été le cas. En plus, mon diplôme n’étant pas reconnu en Suisse, la recherche d’un emploi n’a été qu’une longie liste d’échecs et de déception. Dans les années 90, avec 15% de chômage dans le canton de Vaud, pas facile de trouver du travail avec un diplôme étranger! J’ai donc par la suite également effectué un diplôme de secrétaire de direction, un autre d’agente de voyage IATA-FUAAV, puis un diplôme d’allemand du Goethe Institut, un diplôme de monitrice en dentelle au fuseau et un autre de brodeuse d’art professionnelle, et récemment un diplôme de coach professionnelle. J’ai réalisé que mes activités et tout ce que j’ai appris pendant ces années sont connectés : l’enseignement m’a entre autre appris à manager un groupe de personnes et de les amener d’un point A vers un point B, ce que je fais aussi en coaching. Les langues étudiées m’ont permises des activités et des contacts professionnels importants, notamment dans le domaine textile, ce qui m’a amené à travailler non seulement en Finlande et en Suisse mais aussi en Angleterre et en Colombie. Le tout ponctué de périodes de chômage et de mandats mal payés en tant qu’indépendante. Oui, parcours intéressant et atypique, mais pas très productif pour me constituer un 2e pilier…..

Vous êtes une personne qui a de la peine à choisir UNE chose, UNE carrière professionnelle? Si c’est le cas, faites-vous accompagner dans votre réflexion dans le but de découvrir ce que VOUS souhaitez faire dans votre vie. Peut-être que l’activité professionnelle n’est pas très importante pour vous et que vous choisirez plutôt de développer des activités annexes pour donner du sens à votre vie, comme par exemple des activités dans des associations de bienfaisance. Dans ce cas, un ‘day job’ vous ira très bien. Ou peut-être que vous souhaiteriez vous investir dans plusieurs domaines différents et travailler en tant que slascheur.se, par exemple avoir deux activités indépendantes – photographe et musicien professionnel. A vous de construire vos activités! Dans son article sur la multipotentialité, Nathalie Alsteen met l’accent sur le sens que vous désirez donner à votre projet (professionnel ou autre) ainsi que sur les besoins et envies que vous avez, selon vos valeurs et convictions. Choisir plusieurs choses est tout à fait ok lorsque vous savez ce que vous faites et surtout pourquoi.

N’agissez donc pas sur un coup de tête. Soyez au clair avec vos choix et apprenez à les défendre, parce que vous recevrez certainement des commentaires et des critiques de votre entourage par rapport à vos choix multiples. Et si vous n’arrivez pas à choisir ni à prendre des décisions par rapport à votre avenir, faites-vous accompagner par un.e coach ou un.e thérapeute qui s’y connaît en multipotentialité. Souvenez-vous que vous ne réussirez pas à choisir UNE voie, comme tous vos copains, mais que pour vous, il est essentiel de vous laisser combiner les activités. Soyez donc gentil.le avec vous-même et permettez-vous d’entamer un développement personnel qui n’en finira jamais.

Aujourd’hui, le développement de la société nous amène de plus en plus vers des activités à temps partiel. En tant que personne multipotentielle, profitez-en donc pour réaliser vos rêves à vous et prenez l’option de ne pas choisir qu’UNE orientation. Apprenez à utiliser toutes les compétences et connaissances acquises au fil des années, développez-en d’autres et apprenez aussi à mettre tout cela en valeur. La plupart du temps, votre entourage va tout faire pour dévaloriser vos expériences justement parce que vous n’avez pas suivi le parcours linéaire tant souhaité par la société.

Et souvenez-vous : vous n’arriverez pas à entrer dans UN moule, donc profitez de vos capacités d’entrer dans PLUSIEURS!

 

Suivez-moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll UpScroll Up