La manipulation émotionnelle

En 2014, j’avais écrit un article dans mon blog personnel sur la manipulation émotionnelle. J’avais tout juste découvert ce qu’est la manipulation et surtout le chantage émotionnel. Cela m’avait profondément choquée et ébranlée. Je ne comprenais pas comment cela était possible. Ma nature naïve, souvent charactéristique des personnes à haut potentiel et des Nordiques, m’avait constamment joué des mauvais tours, et souvent je ne comprenais pas ce qui se passait autour de moi. Après une dépression, une psyhothérapie et un regard nouveau sur les relations que j’entretenais avec les autres, j’ai réalisé que l’être humain n’est pas forcément beau et altruiste, cherchant un monde meilleur, et que personnellement, je ne savais pas dire NON ni me protéger. Comment j’aurais pu savoir qu’il est nécessaire de me protéger des autres? Pour moi, il me semblait tout naturel de vouloir aller vers un monde meilleur pour tout le monde, sans forcément penser à moi. 

En 2014, l’Analyse transactionnelle m’avait appris à reconnaître et comprendre les petits jeux des gens qui m’entourent, ce qui m’est très utile encore aujourd’hui. J’ai aussi appris que je suis différente, étant une personne hp, et que mon fonctionnement neurologique diffère de celui des autres, d’où très probablement mes difficultés relationnels. C’est à ce moment-là que j’ai écrit deux articles dans mon blog personnel, l’un sur l’incapacité de l’être humain à assumer ses erreurs et ses responsabilités et l’autre sur la manipulation émotionnelle. Voici donc ce dernier.

J’ai l’impression d’avoir beaucoup appris depuis 2014. Ma formation de coach holistique m’a permis de comprendre que je ne peux pas aider l’autre mais que je peux l’accompagner dans son cheminement vers un changement personnel profond en portant un regard extérieur sur sa situation et en lui posant les bonnes questions au bon moment. Je ne suis pas responsable de la réussite de l’autre et l’autre ne peut pas m’en tenir responsable. C’est en effet à la personne coachée d’agir dans sa vie. Je ne peux pas le faire pour elle. Par conséquent, la personne coachée est réellement le capitaine à bord de son navire, et elle peut très bien reprendre le contrôle sur le gouvernail avec un petit coup de pouce, sans pour autant l’abandonner dans les mains de quelqu’un d’autre, ce qui ne résout rien du tout.

Petit détail : à la fin de mon article, je mentionne trois personnes manipulatrices dans ma vie. Je n’ai plus du tout de contact avec la première, ce qui est très bien mais qui a crée un vide dans ma vie, vide que je n’ai pas encore pu combler. La deuxième a, semble-t-il, pris conscience de certaines choses dans notre relation, et je peux aujourd’hui entretenir un contact superficiel avec elle, sans pour autant m’engager dans cette relation comme je le faisais auparavant. Je pense que la perte de son pouvoir sur moi a dû frapper cette personne et la déstabiliser. Quant à la troisième personne, elle refuse de me parler depuis presque 5 ans maintenant, et je n’ai plus de contact du tout avec elle, sauf à des occasion rares en groupe, lorsqu’il est difficile de s’éviter. Nous échangeons un ‘bonjour’ poli et c’est tout, ce qui me convient parfaitement. Ce n’est décidément pas une personne que je souhaite fréquenter!

 

La manipulation émotionnelle

‘C’est comme ça que tu me remercies, après tout ce que j’ai fait pour toi!’

‘Si tu ne mets pas une photo de toi, nue, sur Facebook, je ne sors plus avec toi’

‘De toute manière, tu n’as rien à dire, tu n’as pas d’enfants!’

‘Ce n’est pas avec un comportement comme cela que tu vas te faire apprécier par ta belle-famille’

‘Si tu ne fais pas ceci pour moi, ça veut dire que tu ne m’aimes pas’.

Vous reconnaissez ce genre de menaces, de chantage? Vous avez peut-être quelqu’un dans votre entourage proche qui utilise ce genre d’arguments? Dans ce cas, vous êtes face à un manipulateur ou une manipulatrice émotionnel.le (affectif.ve).

Les personnes manipulatrices ne se soucient que d’elles-mêmes, de leurs désirs et besoins personnels, tout en restant dans l’indifférence de ceux d’autrui. Elles savent très bien reconnaître les faiblesses des personnes qui les entourent et elles utilisent ces informations pour obtenir ce qu’elles désirent pour elles-mêmes. Ce genre de comportement est en général inconscient, mais il y a aussi des personnes manipulatrices qui choisissent en toute connaissance de cause d’adopter un comportement manipulateur. Il peut s’agir de n’importe qui : votre mère, votre beau-père, votre conjoint, ou un.e ami.e à qui vous avez accordé votre confiance. La personne manipulatrice utilise donc ce qu’elle sait de nous chaque fois qu’elle redoute de ne pas pouvoir imposer sa propre volonté. Des arguments de nature affective sont utilisés pour subjuguer la victime, qui éprouvera un grand désarroi et une impuissance totale face à ces menaces, ne pouvant les identifier. Cela mine relativement rapidement l’estime personnelle de la victime d’une telle manipulation émotionnelle. Plus l’estime de soi diminue, plus la personne pourra se faire manipuler. La victime va se remettre en cause constamment, et pensant “c’est vrai, il-elle a raison, je suis égoïste, je ne pense pas à lui-elle” ou encore “j’ai peur de perdre son estime/son amour, donc il vaut mieux lui obéir, sinon il-elle va se fâcher”. La personne manipulatrice va donc pouvoir garder son pouvoir sur sa victime par des sentiments de peur, d’obligation ou même de culpabilité.

Le fait de faire obéir les autres et de toujours voir ses désirs comblés procure à la personne manipulatrice un sentiment de pouvoir et de sécurité, et elle fera le nécessaire pour pouvoir continuer de jouir de ces privilèges. Toutes les personnes dans son entourage ne vont cependant pas être touchées par la manipulation émotionnelle de la même manière : certaines personnes réagissent immédiatement et n’entrent pas dans le jeu du manipulateur ou de la manipulatrice. Dans ce cas, la personne manipulatrice va dans un premier temps redoubler d’efforts pour se faire obéir mais elle abandonnera rapidement en voyant qu’elle n’a aucune emprise sur l’autre et ira probablement se chercher une autre victime ailleurs. Lorsque le manipulateur ou la manipulatrice se retrouve lui-même ou elle-même dans une situation difficile, par exemple un divorce, une maladie, la perte d’emploi, la peur de vieillir, etc., le niveau de manipulation augmente radicalement. L’échec est impensable pour la personne manipulatrice, et les changements lui font très peur, ce qui l’amène souvent à se plaindre de tout et n’importe quoi tout en se posant en tant que victime elle-même. Lors d’un conflit, avec le conjoint par exemple, elle se mettra facilement à pleurer et provoquera ainsi un sentiment de culpabilité chez son interlocuteur.

Il y a des types différents de personnes manipulatrices : certaines seront passives et plaintives, d’autres plutôt actives et agressives. Le résultat de la manipulation reste le même dans tous les cas – la victime de la manipulation perd son estime personnelle, ressent un mal-être permanent dans sa vie, se culpabilise pour tout et n’importe quoi, développe des peurs diffuses et perd une bonne partie de son autonomie face à l’autre dans le but de ne pas le.la fâcher ou bousculer, pour s’éviter des moments pénibles, pour trouver un équilibre dans la vie ou tout simplement pour se sentir aimée. Ceci sera toujours au détriment de la victime de la manipulation, bien entendu. Il est possible que pendant de longues périodes, la personne manipulatrice ne ressente aucune menace et se comporte tout à fait ‘normalement’. Dès qu’elle sentira son pouvoir sur l’autre diminuer, elle n’hésitera cependant pas à recommencer une manipulation avec force dans le but d’atteindre ses propres fins, c’est-à-dire se faire obéir pour obtenir ce qu’elle désire pour elle. Elle n’a aucune empathie envers l’autre ni de remords par rapport à son comportement, étant donné qu’elle pensera toujours à elle en premier lieu.

Les personnes soumises à des comportements manipulateurs ne se rendent pas forcément compte de ceci. Elles ressentent un malaise certain mais n’arrivent en général pas à mettre le doigt sur la provenance du malaise. Il peut s’écouler des mois ou même des années avant que la personne manipulée réalise ce qui se passe. En général, la personne consulte un.e psychologue en pensant qu’elle est folle ou atteinte d’une maladie psychique, ce qui n’est cependant pas du tout le cas. Il s’agit la plupart du temps d’une manipulation émotionnelle qui a duré et qui a miné son estime et sa confiance personnelles.

Il y a cependant des manières de déjouer les stratégies de la personne manipulatrice. Je vous laisserai découvrir comment en tapant ‘manipulation émotionnelle’ sur Google, ou encore ‘chantage émotionnel’, ‘manipulation affective’ ou en anglais ’emotional manipulation’. Vous trouverez des articles très intéressants concernant la manipulation émotionnelle, et les conseils donnés sont souvent très efficaces pour se sortir de la manipulation, bien que cela ne soit pas facile. Il existe malheureusement des pervers narcissiques qui poussent la manipulation à l’extrême. Ces personnes sont des cas perdus, et au lieu d’essayer de les combattre, il vaut mieux les fuir.

Dans mon entourage, j’ai identifié trois personnes manipulatrices. Maintenant que je suis bien renseignée sur la manipulation émotionnelle, il est très intéressant d’observer comment réagissent ces trois personnes à mon nouveau comportement vis-à-vis d’elles, adopté il y a peu. Deux personnes habitent loin de chez moi, donc je ne les vois pas tous les jours, et c’est mieux ainsi. L’une se pose toujours en victime et désire constamment être consolée, aimée, comprise et chouchoutée mais sans rien donner en échange, tout en drainant mon énergie et mon empathie à long terme. La deuxième est une personne proche qui m’a toujours culpabilisée, m’a accusée d’être égoïste et de ne pas penser ni à elle, ni à son fils. Tout ce que je fais (ou ne fais pas) est critiqué et dévalorisé, et ceci toujours en combinaison avec des arguments émotionnels. J’ai finalement dû prendre mes distances avec ces deux personnes pour pouvoir commencer à reconstruire mon estime de moi. La troisième personne est une proche que j’ai côtoyé régulièrement pendant de nombreuses années. Elle m’a fréquemment rabaissée en me faisant des commentaires méchants ou en me lançant des piques très subtiles, tout en riant. Très souvent, lorsque j’ai participé à une discussion et qu’elle en faisait partie, elle m’a décrédibilisée en me disant ‘mais tu ne peux pas te prononcer là-dessus, parce que tu n’as pas grandi ici/ parce que tu n’as pas d’enfants/ parce que tu n’y connais rien/ parce que tu n’as pas d’expérience‘ et j’en passe. Bien entendu, je ne lui ai jamais répondu, parce qu’il est difficile de trouver de bons arguments lorsque l’émotionnel est touché. Je me suis souvent culpabilisée en pensant ‘c’est vrai, elle a raison, je n’ai pas le droit de dire ce que je pense, elle sait bien mieux que moi‘. Et moins je lui ai répondu, plus elle a vu que cette manipulation marchait avec moi, ce qui l’a encouragée à continuer. D’ailleurs, c’est presque comique de voir comment elle essaie de continuer sa manipulation en me culpabilisant encore plus. Aujourd’hui, je suis capable de voir de quoi il s’agit, mais auparavant j’ignorais tout de la manipulation émotionnelle et ne pouvais donc pas comprendre ni agir, uniquement subir.

En tant que personne à haut potentiel, je suis apparemment particulièrement exposée aux manipulateurs. Ces derniers temps, j’ai lu plusieurs ouvrages sur la manipulation ainsi que des articles sur le Web, et j’ai soudain identifié et compris le comportement de certaines personnes qui m’entourent. Je suis profondément choquée de voir ce genre de manipulation, et j’essaie maintenant d’être bien vigilante dans ma propre vie, dans le but de démasquer les comportements manipulateurs vis-à-vis de moi et d’éviter d’exercer moi-même de la manipulation émotionnelle dans mes propres relations. Je pense que nous sommes toutes et tous un peu manipulatrice et manipulateur lorsque cela nous paraît nécessaire ou souhaitable, ce qui, en soi, n’est pas un drame. Mais le recours à la manipulation à long terme me paraît détestable, surtout avec des enfants ou avec le conjoint.

 

Site de Christel Petitcollin

https://femmesautistesfrancophones.com/wp-content/uploads/2018/04/guide-prevention-manipulation.pdf

https://www.rtbf.be/tendance/bien-etre/psycho/detail_les-manipulateurs-comment-se-proteger?id=8202604

http://ressources.be/blog/manipulation-et-manipulateur

Suivez-moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le hautDéfiler vers le haut