Marina Berts

The Gifted Multipotentialite

Savoir pédaler et prendre de la vitesse

Sur le site de Sharon M. Barnes, site que j’ai découvert il y un certain temps, je lis un très bel article sur comment équilibrer sa vie tout comme lorsque l’on équilibre son vélo pour rouler. Pour ne pas tomber du vélo, que vous faut-il? Vous avez besoin de vitesse. Et pour avoir de la vitesse, vous devez faire quoi? Vous devez pédaler.

Si à un moment donné vous arrêtez de pédaler, vous tombez et vous vous cassez la gueule. Vous en êtes là? Mais pourquoi avez-vous donc arrêté de pédaler? Quelles sont les raisons qui font que parfois dans notre vie, nous arrêtons de pédaler et tombons du vélo?

J’en vois plusieurs, et je suis convaincue que vous aussi. De grandes déceptions professionnelles, une dévalorisation intérieur et extérieur de vos activités personnelles et professionnelles ainsi que le maintien de relations familiales et amicales qui sont nuisibles pour vous et qui vous font couler, comme le Titanique une nuit froide d’hiver.

Ce n’est pas forcément facile à accueillir le fait que nous avons pédalé avec un bandeau sur les yeux, et que dans notre aveuglement, nous nous sommes trompé.e.s de direction. La plupart du temps, nous voulons toutes et tous être comme les autres, pour pouvoir évoluer avec nos semblables et ressentir de l’appartenance. Donc nous allons avec le flot. Mais il nous arrive parfois de tomber du vélo parce que nous sommes fatigué.e.s, et nous perdons de la vitesse. Nous sommes épuisé.e.s par les efforts de pédaler à l’aveugle et au rythme des autres.

Pour remonter sur votre vélo et reprendre de la vitesse, il vous faut beaucoup de courage. Ca fait mal partout. La chute vous a peut-être même occasionné des blessures, et pédaler avec des plaies ouvertes n’est pas facile et ça fait mal. Donc, vous n’avez peut-être pas envie de vous remettre à pédaler. Vous pensez peut-être que votre vélo ne tiendra pas et qu’une nouvelle chute est inévitable. Faites-vous donc accompagner pour oser vous remettre en selle! Par du coaching holistique, vous serez mieux en mesure de vous relancer dans la course à velo! Vous reprendrez courage, vous vous connaîtrez mieux et vous serez mieux muni.e pour affronter les difficultés du chemin, quelles qu’elles soient.

Ce n’est pas facile d’apprendre à pédaler différemment. Ou carrément de changer de vélo! Avec un accompagnement adéquat, vous pourriez rouler sans bandeau, bien regarder autour de vous et ainsi éviter de prendre trop des risques. Contrôler vos freins et apprendre à freiner lorsque c’est nécessaire. Réduire votre vitesse à des moments particulièrement importants. Ralentir.

Osez reprendre de la vitesse en pédalant à votre rythme, et pourquoi pas le faire avec quelques séances de coaching holistique? Cheveux au vent, vous pourrez rouler autant sur les routes bien asphaltées que sur les sentiers cahoteux parsemés de gravier sans pour autant avoir peur tout le temps. Vous pourrez vous permettre de lever le regard vers le ciel bleu où se baladent les petits nuages blancs (ou noirs, selon le jour!), et regarder devant vous avec confiance, joie et bienveillance. Et surtout : prendre de la vitesse et savoir freiner quand c’est nécessaire!

 

Suivez-moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut