Marina Berts

Du sens dans la vie et la vie dans tous les sens!

L’hypersensibilité, c’est quoi?

L’hypersensibilité est un fonctionnement neurologique particulier encore peu connu (et surtout dévalorisé) dans notre société occidentale.  Une personne ‘trop sensible’ est souvent considérée comme molle, un peu pleurnicharde, peureuse, pénible, faisant des manières pour attirer l’attention sur elle. Depuis une vingtaine d’années maintenant, Elaine Aron (http://hsperson.com/) fait de la recherche scientifique avec son mari autour de l’hypersensibilité, et les résultats de ses recherches font avancer la compréhension globale autour de ce trait de caractère. Parce qu’en effet, l’hypersensibilité est un trait de caractère qui existe parmi environ 20-25% de toute la population mondiale. Les hommes autant que les femmes peuvent être hypersensibles, par conséquent ce n’est pas rattaché à l’un ou l’autre des deux sexes. L’hypersensibilité n’a jusqu’à présent pas été prise en compte par la majorité des gens dans une société qui ne valorise que peu l’émotion, l’intuition, une sensibilité accrue (souvent jugée comme féminine donc inférieure aux traits dits masculins) et qui est donc plus portée vers les valeurs dites masculines ainsi que les sciences ‘dures’ (sciences de la nature et sciences formelles).

Il y a quelques années, j’ai réalisé que je suis une personne hypersensible. D’un seul coup, j’ai compris beaucoup de choses sur moi et mon fonctionnement – ma fatigue après des week-ends intenses, mes émotions très fortes,  ma capacité de ressentir les émotions des autres, et aussi les sensations différentes autant au niveau du toucher qu’au niveau de l’odorat, par exemple. Et ce n’est pas toujours pareil – certains jours ce sont mes émotions qui font la montagne russe, d’autres jours je suis très sensible aux odeurs et aux goût. Donc c’est tout une aventure chaque jour! Cela fait qu’il est utile pour moi de prendre bien soin de moi, parce que vivre mon hypersensibilité est relativement fatiguant. En effet, je me ménage pour ne pas être complètement submergée par toutes ces informations sensorielles qui sont extrêmement intenses. Je me permets de me prendre du temps pour moi, pour décompresser, pour me ressourcer, en général seule ou paisiblement à la maison avec mon mari.

Maintenant, vous allez penser que je suis une personne introvertie, qui préfère rester à la maison à lire un livre, et que je ne supporte pas les changements de dernière minute et que je ne vais plus dans des lieux bruyants! En fait, ce n’est pas du tout le cas. Oui, j’aime bien lire, j’aime bien faire de la dentelle à l’aiguille tranquillement assise sur le sofa, mais ça ne s’arrête pas là.  J’adore l’aventure, l’inconnu, les changements de toutes sortes, les défis quotidiens, j’adore les imprévus positifs (mais pas les surprises désagréables), les concerts bruyants (mais pas les soûlons qui y vont), les soirées de jeux ou de mölkky avec d’autres (mais pas les gens qui se prennent très au sérieux), j’adore organiser des événements, j’aime danser, rire et faire de l’humour entre ami-e-s (bon, mon humour n’est pas toujours compris)…. Bref, selon la recherche et le test d’Elaine Aron, je suis une personne hypersensible extravertie, ce qui implique que j’adore me bouger en compagnie, prendre des risques, m’engager dans des activités que je ne connais pas. Cependant, je m’essouffle très rapidement à cause de mon hypersensibilité et j’ai donc besoin de plus de repos que ceux qui sont des ‘extravertis purs’ (excusez-moi ces raccourcis et la classification). Elaine Aron dit sur sa page hsperson.com (hsp signifie ‘highly sensitive person’):

In fact, 30% of HSPs are extroverts, although the trait is often mislabeled as introversion.

Le comportement de la personne hypersensible est souvent mal interprété par son entourage. Les personnes qui ne sont pas hypersensibles ont souvent de la peine à comprendre ces différences et le besoin de repos de l’autre. L’hypersensibilité est souvent vécue de manière négative parce que les personnes hypersensibles sont souvent obligées d’expliquer leur comportement et leurs besoins. Malheureusement, plus il y a d’explication, moins l’entourage comprend ce qui se passe. Elaine Aron propose quelques vidéos pour expliquer comment expliquer à notre entourage ce qu’est l’hypersensibilité et comment cela fonctionne.

Si vous êtes concerné-e par l’hypersensibilité ou pensez l’être, jetez un coup d’oeil au site web d’Elaine Aron (en anglais). Il existe aussi des livres autour du sujet, notamment sur amazon ou peut-être dans votre bibliothèque municipale. Il y a aussi une nouvelle association pour les personnes hypersensibles en Suisse romande. Visitez le site internet de l’association et n’hésitez pas à devenir membres!

Suivez-moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le hautDéfiler vers le haut